La Présence

 

        de

              Jésus-Christ

 

 

                           Par

 

                                  Brian Joseph Kocourek

                             Pasteur

 

                                   Grace Fellowship Tabernacle

                                 PO BOX 1403 Lebanon, Ohio 45054

 


Préface

 

Durant le ministère de William Branham, il y avait deux choses qui suscitaient  plus de controverses parmi les églises dénominationnelles et pentecôtistes que n’importe quoi d’autre, à savoir :

 

#1) L’usage que frère Branham faisait du terme confirmation ; ‘‘Selon lequel, Dieu a le Message d’un seul homme et Il traite avec un seul homme.’’ Ceci a fait que beaucoup de clergés puissent aliéner frère Branham ; c’était essentiellement dû à une jalousie professionnelle.

 

#2)L’enseignement de frère Branham sur la Divinité : car il n’a pas enseigné comme les unitaires ou les ‘’Jésus Seul’’, il n’a pas  enseigné une trinité non plus. Il a dit : Je me tiens entre les deux. Je ne crois pas dans une trinité dans laquelle  il y a trois personnes’’, et il a également dit : ‘‘Je ne crois pas non plus que Jésus soit un comme votre doigt est un’’. En effet, la plu part des personnes semblent croire qu’il était unitaire, mais il a nié être unitaire. Lorsqu’il a prêché La Divinité Expliquée, E-74 il a dit : ‘‘Nombreux d’entre vous les gens qui écoutez ceci pourraient dire : ‘Frère Branham est unitaire.’ Je ne le suis pas. Je pense que vous êtes tous les deux en erreur, tous les deux, l’unité et la trinité. Ce n’est pas pour être en désaccord, mais c’est toujours le milieu de la route.’’ Ces deux questions doctrinales étaient la ‘‘Pierre d’Achoppement’’ qui faisait que frère Branham ne soit pas accepté par le monde ecclésiastique de son époque. Pourquoi se fait-il que les chasseurs de culte trinitaires brandissent que frère Branham est unitaire et cependant, les unitaires pensent qu’il est trinitaire ? Est-ce parce qu’il n’appartenait à aucune de ces deux écoles ? Il se tenait juste entre les deux, et ils n’arrivaient pas à discerner la différence, mais ils savaient  qu’il ne prêchait pas comme eux. Il n’était pas unitaire, il n’était ni bi-unitaire ni trinitaire non plus. Mais il croyait qu’il y a un seul Dieu qui a eu un Fils. Non pas Dieu le Fils, mais le Fils de Dieu. Ce n’est donc pas étonnant qu’il arrive parmi les disciples même de William Branham que les mêmes deux doctrines majeures aient suscité plus de controverses et aient été attaquées plus que toutes les autres.

 

Doctrine #1.) Une fois encore, la confirmation, c’est la question : Ce n’est pas autant que Dieu avait soutenu le Message de William Branham, car tous les pentecôtistes croient que  Dieu travaille du ciel et fait des choses fantastiques. Ils permettront même que Dieu descende pour accomplir certaines choses, mais l’entendement selon lequel cette Confirmation vient sous la forme de la Présence Personnelle de Dieu avec Son prophète, et que cette Présence à laquelle frère Branham s’est lui-même référée comme étant l’Apparition de Christ, est devenu le débat  doctrinal central dans le ‘’clergé du Message’’ parce que cela entre en contradiction directe avec leur entendement de la Seconde Venue de Christ telle qu’ils l’ont toujours comprise, et ceci est dû au fait qu’ils ne comprennent pas correctement la Divinité.

 

LES PORTES DANS LA PORTE 65-0206 119  Et ensuite, vous voyez Son apparition, Sa Présence, et ce qu’Il fait. Il est toujours avec Son peuple, Son Epouse. Il est en train de lui faire la court. Un jour, il y aura  le souper des noces.

 

Doctrine #2.) La Divinité : Une fois encore, la plu part des gens qui sont venus au ‘‘Message’’ sont issus d’une croyance trinitaire. Le problème est qu’ils ont quitté les trinitaires et sont devenus unitaires dans leur pensée, au point que peut-être 99% des gens qui prétendent suivre le message aujourd’hui sont unitaires dans leur pensée. Ceci est dû au fait qu’ils ont manqué d’écouter réellement ce que frère Branham nous a enseigné sur la Divinité. Et à cause de la jalousie professionnelle parmi le clergé, nous voyons de nouveau cette même aliénation envers ceux qui ont pris position pour ce qu’a enseigné Frère Branham  concernant la compréhension correcte de l’Apparition et de la Divinité.

 

Au pp. 202 [Le Christ Identifié de tous les âges], 64-0617, frère Branham a dit : ‘‘La Présence de Jésus-Christ, laquelle est censée éclairer l’église, pour savoir qu’en ces derniers jours où les credos et les dénominations et les ismes et tout, ont complètement rejeté la Parole, et Jésus, la Parole, est à l’extérieur de l’église, [Ap 3 : 20, Jacques 5 : 7-9, Jean 12 : 48, 2 Thess 1 :7-10, Matt 16 :27,] et pour Le voir revenir au milieu des gens et S’identifier Lui-Même comme Il l’a promis : ‘‘dans les  derniers jours, quand le Fils de l’homme est en train d’être révélé.’’ Il a été révélé dans le baptême ; Il a été révélé dans la guérison Divine ; Le voici  dans Son dernier attribut. Souvenez-vous, c’était la dernière chose qu’Abraham avait vue avant que le feu ne tombe et ne juge le monde des gentils, et avant que le fils promis ne vienne sur la scène, Isaac. C’est ça la dernière chose que l’église Chrétienne verra, dans le signe de miracle, avant l’apparition de Jésus-Christ. Si Dieu me fait faveur devant vous, croyez-moi, au Nom du Seigneur, il ne reste rien d’autre dans la Bible qui puisse se faire, si ce n’est de prendre la marque de la bête ; et vous avez le Sceau de Dieu. Et comment Abraham L’appela-t-il ? Il a dit : ‘‘Le Juge de la terre n’exécutera-t-Il pas la justice ?’’ Ainsi, nous voyons que le Juge est de nouveau  descendu sous la forme de la Parole pour juger au milieu des vivants et des morts. Car s’Il doit opérer une résurrection, Il doit donc avoir choisi au préalable qui sera ressuscité et Il est ici pour exécuter ce jugement. C’est la raison pour laquelle dans son Message [La Foi  Parfaite], il pouvait dire : ’’Je me tiens devant le Trône Blanc, maintenant.’’

 

 Encore une fois, nous remarquons le don de discernement qu’avait frère Branham. Et qu’est-ce qu’un discernement si ce n’est un jugement. Et Qui juge si ce n’est un Juge. Et c’est la raison pour laquelle frère Branham a fait une telle remarque en montrant   aux gens la Photo dans la revue [Life Magazine] de la Nuée des Anges qui avaient formé la Perruque Blanche de Dieu,  qu’il a appelé : ‘‘ Le Juge suprême.’’ A moins que les gens puissent voir que le juge est ici, ils n’arriveront pas à comprendre le dernier attribut que Dieu est en train de manifester pour eux avant que nous soyons enlevés pour rencontrer Jésus,  Son Fils, dans les airs. Nous étudierons davantage  ce point dans le chapitre sur la Gloire [Doxa] de Christ.

 

J’ai bon espoir que ce livre vous fera plaisir. Je publierai davantage des chapitres au fur et à mesure que le Seigneur le permettra. Que Dieu vous bénisse !

 

‘‘C’est ça  mon ministère, voyez-vous, Le faire connaître, Lui, qu’Il est ici !’’ [Depuis ce Moment-là, pp. 227]

 

Ces douze  mots pourraient bien être la déclaration la plus profonde que frère Branham ait jamais faite, et cependant, la majorité des personnes qui prétendent suivre son message passent tout simplement outre ces mots et ne comprennent pas ce qu’il essayait de leur dire.

 

Dans [Actes 13 : 41], Paul a non seulement utilisé ces mêmes mots, mais il nous fait savoir que ceci parlait d’un temps futur. Il a prophétisé qu’un ministère allait venir au temps de la fin, qui allait faire connaître la Présence  même du Christ Ressuscité au milieu des gens, et que bien que Christ  allait confirmer Sa propre Présence au milieu des gens en ce temps-ci, ils continueraient malgré tout à refuser de le croire. ‘‘Voyez, vous les moqueurs, soyez étonnés et disparaissez ; car je vais faire en vos jours une œuvre, une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait.

 

L’écriture nous dit qu’un homme fera pleinement connaître le ministère du Seigneur Christ ressuscité au milieu des gens, mais que les gens qui l’écouteront refuseront de croire cette révélation. ‘‘Elle est venue chez Les siens et Les siens ne L’ont  pas reçue.’’ Le Message de l’Apparition de Christ est sorti des lèvres du serviteur de Dieu oint, William Branham, pour les pentecôtistes et Dieu a Lui-même confirmé ce Message de Son Apparition, en montant des preuves infaillibles de Sa résurrection  et de Sa Présence, cependant, même ceux qui prétendaient recevoir Frère  Branham et qui prétendent croire chaque parole qu’il a dite, rejettent ce message même qu’il a apporté. J’ai entendu ces mêmes hommes dire, sur leurs propres bandes,  que cette Présence de Christ ‘‘n’est rien de plus  qu’une autre doctrine’’ et certains l’ont même appelée ‘‘Vomissure’’ parce que dans leur ignorance, ils ne pouvaient pas prononcer le mot ‘‘Parousia’’. D’autres l’ont même appelée ‘‘immondice’’. Penser  que ces hommes connaissent ce que signifie ce mot, et malgré tout, ils se permettent d’appeler la Présence même de Dieu : ’’Immondice ou Vomissure’’. Jésus a Lui-même dit : ‘Parler un seul mot contre le Saint-Esprit quand Il viendra, ne sera jamais pardonné, ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.’’

 

L’écriture dit :’’Car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire’’.

 

C’est pourquoi, dans leur propre ignorance, ils ont crucifié Christ. Et puisque les écritures ne peuvent être brisées, [Hébreux. 6 : 4-6] nous dit qui  ceci se répétera à nouveau dans ces derniers jours.  ‘’Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le Don (le Seigneur Christ Lui-même) céleste, qui ont eu part ( des compagnons) au Saint-Esprit, et qui sont tombés, soient encore renouvelés,  puisqu’ils crucifient pour Leur part le Fils de Dieu et l’Exposent à l’ignominie (Honte publique.)’’

 

Or, frère Branham nous a enseigné que [Hébreux 6] se réfère à Christ sous la forme de la Parole dans les derniers jours. Ainsi, nous voyons donc que ces hommes seront jugés pour leurs propos blasphématoires, et malgré tout, ils prétendent qu’ils ont toujours su que Christ est ici, car, disent-ils : ‘’Il a toujours été ici. Je sais qu’Il est ici, car je peux Le sentir dans mon cœur.’’  Ils sont simplement séduits par leur propre endoctrinement,  et comme l’écriture les appelle :  ‘‘Ignorants dans leur propre vanité.’’ Frère Branham a dit dans son message intitulé : « UNE EGLISE SEDUITE » [§-83] ‘‘Mais, ainsi qu’Israël a été lié par… par ses rois, afin qu’ils ne puissent pas suivre le Vrai Roi, et Le vrai Roi, lorsqu’il est venu, ils ne L’ont pas reconnu. Ainsi en est-il  aujourd’hui, ô ! Seigneur, le Roi de gloire est apparu sous la forme du Saint-Esprit et, Seigneur, ils ne le savent pas, ils ne Le reconnaissent pas. Ils sont organisés si serrés qu’ils n’y comprennent rien, parce que ça ne se passe pas au sein de leur organisation. Seigneur, c’est une œuvre du diable qui a fait cela aux gens. Puisse le Samson de Dieu, puissent ceux qui sont droits de cœur, ceux qui languissent et qui  pleurent, qui intercèdent et qui s’accrochent, puissent-ils tenir bon, Seigneur, jusqu’à ce que cette nouvelle chevelure ait poussé, jusqu’à ce que  réapparaisse la joie en Sion, et qu’apparaisse un groupe capable  de reconnaître et de comprendre, de voir le Messie et les puissances cachées au monde, qu’ils ne sont pas à même de comprendre présentement. Accorde-leur, Seigneur, de voir ceci. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.’’

 

Frère Branham a dit que son ministère était de faire connaître que Christ est ici au milieu de nous.  Or, si Christ a toujours été ici, comme certains le prêchent, et si les gens le savaient aussi, pourquoi donc Dieu devait-Il envoyer un prophète pour faire connaître quelque chose qui était déjà connue. Dieu n’a jamais perdu Son temps en envoyant un messager avec un Message que les gens connaissaient déjà.  Dans le [SIGNE] (3-8-64) pp 73, Il a dit : « Quand vous voyez des signes qui se produisent, et qu’il n’y a  aucun Message après cela, rien   que la même vielle école de théologie, et que cela continue comme ça, cela ne venait pas de Dieu. Mais là où un signe est manifesté, un message le suit’’.

 

Il a dit : ‘’C’est ça mon Ministère, voyez ? Le faire connaître, Lui ! Qu’il est ici ! ‘’ Or, la plu part des gens qui suivent le Message du serviteur de Dieu, William Branham, croient  que le Message de  l’heure, c’est :  ‘‘Dieu a envoyé un prophète !’’ Ils croient que le Message devait vous amener à voir qui était  frère Branham. Maintenant, j’aimerais vous demander ceci : ‘’Depuis quand Dieu a-t-il envoyé un Messager pour que ce messager se fasse connaître lui-même ?’’ Depuis quand un Messager de Dieu est-il venu avec un Message : ‘’ Regardez, Me voici. Dieu m’a envoyé ! ‘’ Jésus a même  dit : ‘’Si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. ‘’ C’est pourquoi, si frère Branham venait et prêchait concernant lui-même, cela ferait qu’il ne soit pas vrai, exactement comme l’a dit Jésus. Ainsi donc, quel est le Message ? Il a dit :  ‘‘C’est ça Mon Ministère, voyez ? Le faire connaître, Lui ! Qu’Il est ici !’’

 

Maintenant, c’est un message en deux points. Numéro 1.)   Faire connaître Christ, et Numéro 2.) Faire connaître Sa Présence même au milieu de nous. Je suis certain qu’il a dit ce qu’il voulait dire et qu’il a voulu dire ce qu'il a dit. Il n’est pas venu pour simplement transmettre plus d’enseignements pentecôtistes comme certains voudraient vous le faire croire. Son But entier dans la Vie était de faire connaître Christ, qu’Il est descendu avec un Cri, lequel, a-t-il dit, est un message qui rassemble  l’épouse pour Christ, la Parole, qui la prépare en vue d’un enlèvement.

 

Maintenant, en examinant ce qu’il a dit, il nous faut  connaître ce que signifie faire connaître [en anglais : to declare] quelque chose. L’expression faire connaître est le mot grec exegesis, qui signifie rendre visible ; faire connaître clairement, révéler. L’Ecriture parle en divers endroits que le Fils de l’homme devra être révélé dans les derniers jours, cependant, pourquoi se fait-il qu’ils acceptent le fait que Dieu ait envoyé un prophète, mais ils nient le ministère même pour lequel le prophète a dit qu’il est envoyé ? Le Message de frère Branham était certainement plus grand que le Message des pentecôtistes qui l’avait précédé plusieurs années auparavant. Si vous pouviez vous arrêter juste un instant pour examiner le thème de Son Message à l’Epouse du Temps de la Fin, vous trouverez que même les titres de ses sermons expriment effectivement son but réel.

 

1) [IL Y A ICI PLUS QUE SALOMON]. Maintenant, pourquoi prêcherait-il ceci ? Quel est son but ? Etait-il en train de se présenter lui-même aux gens ou présentait-il Celui-là même que Jean a présenté aux gens ; Christ parmi nous. Jean a dit : Il se tient au milieu de vous et vous ne le savez pas.

 

2) [LE  CHRIST IDENTIFIE DE TOUS LES AGES]. Qu’est ce que cela signifie, Le Christ identifié ?  Comment Christ doit-il être identifié ? Qui fait l’identification ? Comment cela se fait-il ? Quand cela doit-il se faire ? Pourquoi cela doit-il  se faire ?

 

3) [LE DIEU PUISSANT DEVOILE DEVANT NOUS]. Le mot dévoilé nous laisse entendre que ce qui était caché devient complètement visible, ce qui était un mystère est maintenant  révélé. Ainsi, le Dieu Puissant  doit maintenant être à la vue de tous. Et s’Il est à la vue de tous, Il doit être ici pour être vu ou exposé. Alors nous devons nous poser la question, comment doit-Il être dévoilé ? La réponse se trouve dans le Message même qu’il a prêché.

 

4) [QUI DITES-VOUS QUE C’EST ?] Et c’est cela la question. Nombreux ne connaissent pas qui est ici. De qui frère Branham parlait-il ? Ça ne pouvait être de lui-même, car lorsqu’il utilise le mot ‘’c’est’’, ça fait référence à une autre personne, pas à lui-même. Qui était cette autre personne si ce n’est Christ Lui-même ? En outre, vous noterez que s’il parlait de Jésus dans le passé, il aurait dit : ‘’Qui dites-vous que c’était ?’’ Mais il le présente au temps présent.

 

5) [LA PRESENCE DE DIEU NON RECONNUE]. Ce titre à lui seul est supposé vous  faire connaître qu’II est ici, mais qu’Il n’est pas reconnu. Pourquoi n’est-Il pas reconnu ? C’est  parce qu’ils s’attendaient à ce qu’Il vienne autrement.

 

6) [QUI EST CE MELCHISEDEK ?] Remarquez qu’il insiste sur QUI EST CE, ce qui signifie qu’il présente quelqu’un. S’il ne parlait que dans un contexte historique, il aurait dit : QUI ETAIT CE ou  QUI C’ETAIT ? Je crois que frère Branham essayait de nous montrer  que celui-là même qui était descendu et qui avait habité dans la chair au jour d’Abraham, est ici  aujourd’hui, faisant la même chose.

 

7) [REGARDEZ.] Frère Branham a prêché ce sermon peu après les Sept Sceaux, et il l’a commencé en disant : ‘’Or, une personne dit  ‘’REGARDEZ’’ lorsqu’il veut que vous voyiez quelque chose que lui voit, mais que vous, vous ne voyez pas.

 

8) [CHRIST EST LE MYSTERE DE DIEU REVELE.] L’emphase n’est pas que CHRIST était le mystère, mais qu’Il est le mystère de Dieu  qui est en train d’être révélé ici présentement, parmi nous. Si ceci se réfère à un Jésus historique d’il y a 2000 ans, il aurait dit : ‘’Christ était le mystère de Dieu révélé.’’

 

9) [QUE FERAIS-JE DE CE JESUS QU’ON  APPELLE CHRIST ?] C’est une bonne question à vous poser aujourd’hui alors que vous lisez ce livre. Que ferez-vous de ce Jésus Qui est ici ?

 

10) [TOURNEZ LE REGARD VERS JESUS.]  Or, comment pourrions-nous tourner le regard vers Jésus s’Il est  ailleurs et qu’Il ne peut être vu ?

 

11) [JESUS TIENT TOUS SES RENDEZ-VOUS.] Et quel rendez-vous attendons-nous dans cette dernière heure. Il est ici, respectant ses rendez-vous  comme Il l’a déclaré dans Sa Parole.  Pendant que vous lisez  ce livre, vous verrez nombreuses de ces choses que nous examinerons beaucoup plus en détail plus loin dans ce livre.

                                   

12) [CHRIST EST REVELE DANS SA PROPRE PAROLE.] La réponse concernant la manière dont Il a révélé Sa Présence et dont  Il s’est révélé Lui-même à nous dans cette dernière heure, est exactement ce que ce message fait connaître. Il est révélé dans Sa propre Parole.

 

Comme nous pouvons le voir, le thème central de son message tout entier est de faire connaître CHRIST, et Sa Présence au milieu de nous. Mais les pentecôtistes ont rejeté Son Message en faveur de leur vieux message usé.

 

Dans [Q&R SUR LE SAINT-ESPRIT] 59-1219 pg. 425-75, il a dit : « Quand le Saint-Esprit vient et révèle la Vérité de quelque chose et la confirme par Sa propre Présence et par Sa Parole, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les pentecôtistes disent : « Je suis d’accord avec cela !» Il vous faut rester seul comme le fit Luther, comme le fit Wesley, comme le firent le reste d’entre eux.»

 

Or, il a dit que Son ministère devait faire connaître que Christ est ici au milieu de nous, et l’expression « faire connaître » signifie : faire connaître ouvertement par une déclaration explicite ou claire, montrer ou révéler. Par conséquent, qu’était-il en train de nous dire quand il a dit : « C’est ça Mon Ministère, voyez ? Le faire connaître, Lui !  Qu’Il est ici ! »

 

Frère Branham est en train de nous dire que son ministère tout entier avait  un seul but ; un et un seul but, et ce but est de présenter ou de faire connaître la Présence de Christ. Sa grande commission était celle-ci : « De même que Jean Baptiste prépara Ma première venue, ton Message préparera Ma seconde venue. » Le ministère de Jean Baptiste avait un et un seul but, celui de présenter Christ. Maintenant, aurait-on vraiment besoin du ministère de Jean si tout le monde savait déjà que Christ était présent ? La déclaration de frère Branham ne serait-elle pas considérée absurde s’il est venu avec un message pour nous dire ce que nous connaissons déjà ? L’expression « Faire connaître »  ne nous dit-elle pas par définition que c’est « Faire pleinement connaître  quelque chose qui n’était pas connu. » Frère Branham était en train de dire : « Mon ministère, c’est de Le faire connaître, Lui, qu’Il est ici. »

 

Juste avant qu’il ne dise ces mots remarquables, il a fait les déclarations suivantes : E-102 « Combien savent qu’il y a une différence entre l’Apparition de Christ et la Venue de Christ ? Ce sont deux mots différents. L’Apparition, c’est maintenant ; la venue, c’est pour bientôt. Il est en train d’apparaître parmi nous, faisant les œuvres qu’il a faites jadis dans Son église. Maintenant, vous faites partie de cette église, et par la grâce, vous croyez. Je suis membre de cette  Eglise.» Or, si nous croyons vraiment que frère Branham était un Messager  de Dieu prédestiné pour cet âge, nous devons donc examiner méticuleusement ce qu’il essayait de nous dire. Si en effet Christ a toujours été ici, pourquoi alors aurons-nous besoin d’un prophète pour nous dire ce que nous connaissons déjà ? Dans [JEAN1 : 18], nous lisons « Personne n’a jamais vu Dieu, le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui L’a fait connaître. Comme Scofield  l’a annoté : « Il l’a littéralement amené à la pleine révélation. » Cette action de faire connaître, nous en voyons l’exemple dans la réponse de Jésus à Philippe dans [JEAN 14 : 9] Celui qui M’a vu, a vu le Père. Jésus continue en disant que cette manifestation du Père se répéterait.

 

CONVAINCU ET ENSUITE CONCERNE 62-0521  E-31. 031 Maintenant, Jean était sûr qu’il allait voir le Messie, au point qu’il a dit : « Il est parmi nous maintenant. » Maintenant, observez. Remarquez. Il y a une très grande différence entre le signe de l’apparition de Jésus, et ensuite la venue de Jésus. Ce sont deux mots différents qui signifient deux choses différentes : l’apparition du Seigneur, et la venue du Seigneur. Or, l’apparition du Seigneur, c’est maintenant, lorsqu’il apparaît dans Son peuple, Son Esprit œuvrant au milieu d’eux, démontrant que c’est Lui avec eux, les préparant pour l’enlèvement, pour la venue du Seigneur, pour enlever Son-- l’Epouse (Voyez ?) ; l’apparition et la venue. Très bien. Maintenant.

 

L’EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN  62-0603 50-030 C’est la même chose aujourd’hui, quand vous voyez Son œuvre. Maintenant, nous avons déjà vu et nous rendons témoignage de l’apparition du Seigneur. Maintenant, souvenez-vous, apparition et venue, ce sont deux mots différents : apparaître et ensuite venir. Maintenant, ça, c’est l’apparition ; Il est déjà apparu dans ces derniers jours, ici même avec nous, dans ces quelques derniers jours. Maintenant, ça, c’est un signe de Sa Venue.  Il est  en train d’apparaître dans Son Eglise sous la forme du Saint-Esprit,  montrant que c’est Lui, car les gens ne peuvent pas faire ces choses  que vous voyez le Saint–Esprit faire ; Ainsi, ça, c’est l’apparition du Seigneur. Maintenant, souvenez-vous, il est dit aux deux endroits ; « apparition » et « Venue

 

LAISSER ECHAPPER LA PRESSION   62-0609E      E-58 058  Mais si vous pouvez vous débarrasser de tout cela, et dire, « Seigneur Dieu, je crois exactement ce que dit Ta Parole, et je crois (comme nous avons prêché l’autre soir), que l’apparition du Seigneur vient avant la venue du Seigneur », car c’est tout à fait deux mots complètement différents. Voyez ? L’apparition, c’est maintenant, comme Il l’a promis dans ces derniers jours qu’Il serait avec nous.

 

C’EST MOI, N’AYEZ PAS PEUR  62-0611  E-81  081 Vous savez, il y a une différence entre l’apparition de Christ et la venue de Christ. Ce sont deux mots complètement différents. Il est en train d’apparaître maintenant dans Son église. Nous Le voyons ; nous savons que c’est Lui. C’est le Saint-Esprit. Voyez ? Nous savons que c’est cela.

 

N’AYEZ PAS PEUR  62-0620  E-66 066  C’est un mot différent qui est utilisé. L’apparition de Christ et la Venue  de Christ.  (Voyez ?) Ce sont deux mots complètement différents. Voyez ? Maintenant, Christ est en train d’apparaître dans ces derniers jours dans Son église, amenant Son église à l’unité, et à la foi, et à la puissance  dans la Parole,  complètement, de sorte que quand Il reviendra, Il puisse trouver la même église.

 

NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS  62-0627  E76  076 La civilisation a voyagé avec le soleil. Le soleil s’est levé à l’est, et le même soleil, s-o-l-e-i-l, qui se lève à l’est, est le même s-o-l-e-i-l qui se couche à l’ouest. Nous avons eu un jour brumeux, comme l’a dit la Bible, que nous ne pouvons appeler ni jour ni nuit… tout juste de quoi se joindre à une église, et de quoi faire le bien, et tout le reste. Mais vers le soir, il y aura de la lumière. Et le même F-i-l-s, le Fils de Dieu, qui s’est levé là à l’est sur les gens de l’orient, et qui a montré Ses  bénédictions et Sa puissance… La journée a été brumeuse, mais maintenant, à la côte ouest… Si nous allons plus loin, nous rentrons en Chine, de nouveau à l’est, et de nouveau au pays de l’orient. Maintenant, nous sommes à la côte ouest, et le F-i-l-s est en train d’apparaître avant Sa venue. Souvenez-vous, apparition et venue, ce sont deux mots différents. Voyez ? Il est en train  d’apparaître maintenant dans l’église, Se montrant vivant, après deux mille ans. « Messieurs, nous voudrions voir Jésus. »

 

DEPUIS CE MOMENT-LA   62-0713       E-102 102  Combien savent-ils qu’il y a une différence entre l’apparition de Christ et la venue de Christ ? Ce sont deux mots différents. L’apparition, c’est maintenant ; la venue, c’est pour bientôt. Il est en train d’apparaître au milieu de nous, faisant les œuvres qu’Il fit jadis, dans Son église. Maintenant, vous faites partie de cette église, et par la grâce, vous croyez. Je suis membre de cette église.

 

DIEU A UNE VOIE POURVUE.  62-0728  E-81. Maintenant, souvenez-vous de ces deux mots avant que je vous quitte : l’apparition de Christ et la venue de Christ, ce sont deux choses différentes. Christ est en train d’apparaître maintenant dans la plénitude de Sa puissance. Sa venue sera ultérieurement : Son apparition avant Sa venue.

 

Une fois encore, nous voyons dans [1 JEAN 1 : 1-3] : « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux et que nos mains ont touché, concernant la Parole de Vie, - (Car la Vie a été manifestée,  et nous l’avons vue, et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la Vie Eternelle, qui était auprès du Père, et qui nous a été manifestée,) ce que nous avons vu et entendu ; Nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père, et avec Son Fils Jésus-Christ. »   Le but de cette étude, jadis comme aujourd’hui, est celui de vous inviter à cette communion qui découle de la « Présence » de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, qui est de nouveau descendu dans ce dernier jour  sur la terre, et a manifesté Sa PRESENCE au milieu de nous d’une  manière telle qu’Il ne l’a pas fait pendant plus de 2000 ans. Il est revenu, une fois de plus, voilé dans une Colonne de Feu. L’incompréhension qui entoure cette « PRESENCE » a donné lieu à beaucoup de questions qui ont été posées partout dans le « Message.» Heureusement, cette étude répondra à quelques-unes de ces questions et fera également taire beaucoup de commentaires. Cette étude n’a nullement la prétention d’être entièrement exhaustive sur le sujet, mais elle est destinée à être uniquement une aide pour ceux qui ont des questions concernant ce Grand  événement : « Sa Présence. »

 

Tout au  long de cette étude, nous ferons allusion au terme grec Parousia  pour designer son équivalent anglais (Présence.) Le mot « Parousia » veut réellement dire « l’action d’arrivée et de présence  subséquente. » Il focalise l’attention non sur l’arrivée mais sur les évènements après l’arrivée ou sur la Présence. Il a été utilisé pour faire allusion à la Présence de Christ ici au milieu de nous. Certains l’ont appelée une nouvelle doctrine, mais elle n’en est pas une. Effectivement, la doctrine de la Parousie ou celle connue plus généralement  comme étant « La Présence », est aussi vielle que la Bible elle-même. Jésus, dans le livre de Matthieu, en a parlé ; Luc en a parlé, Pierre et Jean en ont tous les deux parlé, et  Paul en a également parlé. Cette Révélation de Christ et de Sa divine Présence, qui devait frapper la terre dans une glorieuse manifestation finale aux gentils avant Sa seconde venue, avaient été perdue pendant les âges sombres de l’histoire de l’église. L’église catholique a fait tout ce qu’elle pouvait pour cacher cette Glorieuse Vérité pendant son règne de mille ans,  dans lequel elle a enseigné que Christ était ici régnant à travers elle, par substitution. Le Pape devait être le porte-parole de Dieu pour l’homme sur la terre, et c’était à travers ce prétexte blasphématoire que la Présence de Christ était présentée et établie sur la terre. C’était l’heure la plus sombre de l’homme.

 

Comme la lumière  commença à revenir après Martin Luther, nous voyons dans l’âge de l’homme, divers ministères se lever, qui commencèrent à comprendre que Christ devait venir sous la forme du Saint-Esprit vers les heures de fin de l’humanité. En 1897, le remarquable auteur chrétien,  J.B. Rotherham de Cincinnati, Ohio, a écrit une traduction de la Bible qu’il a appelée  [The Emphasized Bible (La Bible Accentuée-trad.)] Dans sa traduction, il a annoté ce qui suit : ‘‘Dans cette édition, le mot Parousia est uniformément traduit par « Présence » (« La Venue », étant un représentant de ce mot, a été laissée de côté.) « Il a continué : « La Parousie, … est encore à venir et pourra par conséquent être voilée dans une mesure d’obscurité que seul l’accomplissement pourra dissiper. Cela peut bien être à la fois une période, plus ou moins longue, pendant laquelle certaines choses devront se produire, un événement, qui arrive et qui disparaît, comme celui  d’une série d’interposition divine, Christ est ressuscité comme  prémisse,  c’est un  événement ; Il revient et accorde Sa « Présence », pendant ce temps, Il ressuscite les Siens, c’est un autre événement, bien que long et prolongé ; et en fin vient une autre série d’évènements constituant « La Fin. »  Après tout donc, « Présence » peut bien être la traduction satisfaisante la plus large et la plus constante de la recherchée Parousie du Fils  de l’Homme.

 

Un autre auteur, Israël P. Warrem, Docteur en Théologie de Portland Maine, a écrit dans son livre [The Parousia (La Parousie)] 1879 aux pp 12-15 « Nous parlons souvent du deuxième avènement, de la seconde venue, etc., mais les écritures ne parlent jamais d’une seconde Parousie. Quoi que puisse être sa nature, c’est quelque chose de singulier, qui ne s’est jamais produite auparavant, et qui ne se reproduira plus jamais. Ça devait être une Présence différente et supérieure à toutes Ses autres manifestations personnelles aux hommes,  à tel point qu’on devra à tout prix le désigner séparément, sans une autre épithète  qualificative en dehors de l’article : ‘‘ La Présence.’’

 

 En considérant ce mot sous cet angle, il est évident, je pense, que ni le mot français ‘Venue’ ni le mot Latin ‘Advent’ (Avènement), ne soit le meilleur représentant de ce mot. Ils ne répondent pas à leur étymologie, ils ne correspondent pas non plus à l’idée du verbe dont ils dérivent ; ils ne peuvent pas non plus remplacer convenablement le mot le  plus exact qui est ‘‘Présence.’’  Au cas où les traducteurs auraient utilisé ces derniers, leur radical (racine) n’est pas le même non plus. Venue et Avènement donnent plus manifestement l’idée d’une arrivée vers nous, d’un mouvement vers nous ; « La Parousie » par contre donne l’idée d’être avec nous, sans faire allusion à la manière dont cela a commencé. La force de la venue ou de l’avènement se termine avec l’arrivée ; celle de la Présence commence avec l’arrivée. La venue et l’avènement sont des mots de mouvement alors que Présence indique le repos. L’espace de temps couvert par l’action d’arriver ou avènement, est limité, il peut être momentané ; celui de la Présence est illimité. Si nos traducteurs  faisaient de ce mot technique « Parousia » comme ils l’avaient fait pour le mot « Baptisma » en le transférant inchangé ou s’il était traduit en utilisant son équivalent étymologique exact, « Présence », et si cela était bien compris comme il se devait alors ; qu’il n’existe pas une chose comme une seconde « Présence », je crois que la doctrine  entière serait différente de ce qu’elle est maintenant. Les expressions « second avènement »  et « seconde venue » n’auraient jamais été entendues. L’église aurait été enseignée à parler de la « Présence » du Seigneur, considérant que par elle nos espoirs devaient se réaliser, que ce soit dans le futur, ou dans une période lointaine, pendant laquelle le  monde devait être renouvelé, une résurrection à la fois spirituelle et corporelle devrait être atteinte, et la justice et les récompenses éternelles administrées, » … Il a continué : « Le mot Parousia devint le terme officiel pour une visite d’une personne de haut rang, spécialement des Rois et des Empereurs, lorsqu’ils visitaient une province. »

 

Avant de passer à d’autres auteurs des âges passés qui savaient qu’il y aurait une Parousie de Christ, j’aimerais m’arrêter un instant ici pour faire ressortir certaines choses qui ont déjà été dites. Premièrement, Roterham a dit que « C’était encore à venir mais que nous  allions le connaître par son accomplissement. » Ceci est presque mot pour mot ce que frère Branham a dit : « Dieu interprète Sa Parole en L’accomplissant. » En outre, Warren a dit que le mot Parousie ou Présence sous-entend le repos. Frère Branham a dit : « Quand le Septième sceau est ouvert, il y a un temps de détente », ce qui est le repos. Warren a également dit : « Si nous avions compris que ce mot n’est pas la venue, mais plutôt la présence, cela changerait notre conception totale de la Parousie de Christ. » Effectivement, ça change totalement notre conception.  Il a aussi dit :’’ L’église aurait été enseignée à parler de la « Présence » du Seigneur, considérant que par elle ses espérances devaient se réaliser’’. Dans son message intitulé [La Présence non reconnue] 18-06-64, Frère Branham a dit : « Je travaille pour ce seul but ; c’est pour que vous reconnaissiez la présence de Jésus-Christ, voyez-vous ? S’il est présent, alors, eh bien, tout est réglé. Il a fait la Parole, Il est ici pour La confirmer. » Et ensuite, il a dit dans le même message, « Si nous pouvions réaliser qu’il est en train de nous apparaître dans ces réunions pour un seul but et c’est de libérer les désirs que nous avons en Lui, en notre faveur. Mais nous devons reconnaître Sa Présence. Et comment reconnaissez-vous Sa Présence ? C’est quand la Parole promise pour cet âge est rendue manifeste. »

 

En 1909, Scofield a écrit dans son [Edition de la Bible] que le mot Parousia parle de la Présence Personnelle de Christ (Voir page 1212, en anglais). En outre, n’importe quel [lexique grec] vous donnera la même définition. Frère Branham Lui-même utilisait très souvent le mot « Présence » en se référant à cette grande Apparition de Christ dans cette dernière heure. Mais comme  toujours, certains rejettent cela, disant que ‘‘Sa Présence’’ n’est  rien de plus qu’une doctrine.

 

Mais, dis-je, ça ne devrait pas être considéré comme étant simplement une doctrine du moment que ça traite de la Personne même de Jésus-Christ Lui-même. On devrait s’y référer comme étant une doctrine seulement de la même manière que nous dirions « JESUS » est « La Doctrine. » Vous ne pouvez pas dire que Jésus n’est  rien de plus qu’une doctrine, de même que vous ne pouvez pas non plus dire que « Sa Présence » n’est rien de plus qu’une doctrine ?

 

 

Le fait est que Dieu LUI-MEME est descendu dans cette dernière heure d’une manière très spéciale, comme il ne l’a pas fait ici, depuis 2000 ans. Frère Branham dit dans [COD] 54-0103 pg. 102-263, « Pensez simplement, le même Seigneur Jésus, qui était là, aux jours des Apôtres, est ici même, maintenant. Et Il est en train d’achever la fin des Gentils. Un grand mouvement est en cours parmi les croyants Surnaturels, car nous croyons que Dieu est ici. »

 

Vous pourriez demander : « Comment était-il là aux jours des Apôtres ? » Les gens ont  le plus souvent tendance comprendre Frère Branham de travers dans ce domaine. Leurs pensées rentrent immédiatement au Jésus dans Sa chair, marchant sur les rivages de Galilée, et  pas à celui que Paul rencontra sur le chemin de Damas. Oui, Paul L’a rencontré sous la forme de la Colonne de Feu. Le même JESUS auquel Frère Branham fait allusion « comme aux jours des Apôtres. » Maintenant, souvenez-vous, frère Branham n’a pas dit « aux jours où Jésus a marché sur la terre dans Sa chair. » Mais il a dit : « Aux jours des Apôtres. » Les gens ont tendance à lire la Parole avec leurs pensées déjà  endoctrinées par l’enseignement antérieur. Frère Branham ne dit pas que Jésus est ici dans Son corps Corporel. En effet, dans [LE MESSAGE DE GRACE] pp. 176 Frère Branham a dit : « Il n’y a qu’une seule différence entre Celui qui est ici ce matin et Celui qui était parmi les gens en Galilée : c’est Son propre corps de chair. »

 

En effet, il a dit dans, [LA NOURRITURE SPIRITUELLE AU TEMPS CONVENABLE] pp 167 « Maintenant, s’Il  apparaissait ici en tant que corps physique, ressemblant exactement à la tête de Christ à 33 ans, d’Hoffman, avec du sang coulant de Sa main, et tout le reste, des cicatrices de clous, sur Lui, je n’accepterais pas cela. » Il continue, disant : « nous ne croyons pas à ces cultes et à ces clans. Nous croyons que Dieu est la Parole. »

 

Dans le Message intitulé [LE PROCES] 27-4-64, il a dit : ’’ Nous ne cherchons pas de cicatrices de clous nous cherchons la Parole manifestée. » Il a continué : « La Vie de Christ retourne sous la forme du Saint-Esprit, non pas une cicatrice de clous. Le Corps corporel est assis à la droite de Dieu pour faire l’intercession. Mais le Saint-Esprit est venu pour continuer Son ŒUVRE. » Frère Branham a même fait mention des gens qui cherchaient à ce que Jésus vienne sous une forme de corps, et dans HEBREUX chap. 3, 57-0901m, pp  99-73, il a dit : ‘’Je pensais qu’Il était un homme, ayant des cicatrices sur les mains ; qui selon eux, apparaît dans les réunions maintenant, avec des cicatrices de clous dans Ses mains et dans Sa tête : Non, Non, pas ce corps-là, pas dans ce corps-là. Voyez-vous ? Il est maintenant une lumière. Saul… lorsqu’il était ici sur la terre… Il a dit : ‘‘Je viens de Dieu, Je rentre à Dieu.’’ Il était l’Ange qui avait conduit les enfants d’Israël dans cette Lumière à travers le désert. Il était rentré à cette même Lumière, et Paul l’avait vu après l’Ancien Testament. Il a dit : ‘‘Je suis Jésus, l’Ange de l’alliance.’’ 

 

William Branham n’était ni unitaire, ni trinitaire. Il utilisait fréquemment l’expression suivante : « Dieu changeant Son masque. » Dans notre déclaration d’ouverture à cette étude, j’ai cité [I Jean 1 : 1-3]. La Source même de la Vie dont Jean a parlé, c’est la Présence même de Dieu Lui-même, et Il est ici. Remarquez ce que Jean essayait de dire aux gens de son heure. « Cette Vie Eternelle qui était auprès du Père nous a été manifestée. » La Vie même de Dieu était descendue et Il s’était littéralement manifesté Lui-même aux gens. Dieu Se faisant connaître Lui-même. Et comment le fit-il ? A travers un corps (un masque, un  voile) appelé Jésus. C’est exactement ce que Jésus a dit à Philipe dans [Jean 14], quand Il a dit : ‘‘Celui qui m’a vu, a vu le Père.’’ Puis Il a dit : « Croyez-moi,  Je suis dans le Père, et  le Père est en Moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres »

 

Une fois encore, dans [I Jean 1 : 3] «  Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous soyez en communion avec nous. » Jean nous dit que la seule manière pour nous d’avoir une véritable communion, c’est de recevoir la révélation de la Présence de Dieu et la Vie manifestée (à travers la confirmation) qui est descendu au milieu de nous. La Présence Personnelle de Dieu Lui-même au milieu de Son peuple. Je crois que la raison pour laquelle les gens manquent ceci a un rapport avec les attentes. Pourquoi les gens ont-ils manqué le Messie à Sa première Venue ? Ils ne s’attendaient pas à ce qu’Il vienne de la manière qu’Il était venu. Et aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de gens qui discuteront et qui diront que Dieu n’est pas ici ; Mais quand vous leur dites qu’Il est ici d’une manière différente de celle qu’Il l’était à travers les âges de l’Eglise, ils vont habituellement retomber dans leur théologie antérieure qui dit : « Il a toujours été ici. » Mais, comme nous le voyons dans [Jean 1 : 1-3], la Fontaine de Vie est de nouveau revenue sur la terre de la même manière qu’Il était Présent au premier Age de l’Eglise.

 

Dans [JE SAIS QUE MON REDEMPTEUR EST VIVANT]pp 47, 10-4-1955, Frère Branham a dit : « Ensuite, après que toutes les créatures auront entendu l’Evangile, alors Jésus reviendra de nouveau. Vous êtes vous jamais arrêtés, pour penser, ce matin, étant donné que revenir, c’est devenir visible. Il est déjà ici avec nous maintenant. Maintenant, aujourd’hui, figurez-vous simplement cela, Sa présence étant ici aujourd’hui. Le Seigneur Jésus est dans un autre monde ou dans une autre dimension, ici même, aujourd’hui, sous la forme de l’Esprit. Son Esprit est en train de s’unir à notre esprit. Nos yeux ne peuvent pas Le voir car ils sont physiques. Ce pendant, à moins que quelque chose n’arrive qui puisse nous permettre de voir une vision. Mais, Il est ici, tout aussi visible, tout aussi réel qu’Il l’était le jour qu’Il a parlé à Marie au tombeau ou qu’Il rencontra Cléopas sur sa route pour Emmaüs. Sa Présence est ici. On peut La sentir avec cela, La sentir avec la charge intérieure, qui est à l’intérieur du corps humain, appelée la nouvelle naissance. »

 

Remarquez ici, frère Branham est en train de nous dire qu’il faut la nouvelle naissance pour être à mesure de reconnaître Sa Présence. Les gens se donnent la peine d’essayer de séparer le Baptême du Saint-Esprit et le Baptiseur Lui-même. [Ephésiens 1 : 13-14] parle du Baptême qui est nécessaire pour nous préparer à recevoir la Présence même de Dieu au sujet de laquelle Paul dit que c’est L’Esprit de Sagesse et de Révélation dans Sa connaissance,  aux versets [15-17].

 

L’une de plus grandes clés pour comprendre notre jour et son Message  a été introduite dans le Livre des Sept Ages de l’Eglise. La clé, c’est que l’Alpha est devenu  l’Omega. Permettez-moi d’utiliser une illustration à partir de l’écriture, alors que nous lirons dans [Jean 1]. Maintenant, ceci nous fait savoir que Sa Présence au milieu de nous est plus qu’une simple Doctrine, car il est dit : « En Elle était la Vie, et la Vie était la lumière des hommes. Et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu, son nom était « William Branham » Il vint  pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui (L’Ange lui avait dit : « Si seulement tu peux amener les gens à te croire. ») Il n’était pas la lumière, mais il  parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde et le monde ne l’a pas connue (Frère Branham ne nous a-t-il pas enseigné que le Logos, qui était sorti de Dieu comme une Lumière, créa le monde ?) Et ce jugement, c’est   que, la  lumière étant venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière (il soumet sa propre pensée à la Lumière), afin que ses œuvres soient manifestées,  parce qu’elles sont faites (elles ont leur source)  en Dieu.’’

 

Dans les [Sept Ages de l’Eglise], frère Branham a dit : ‘’Sur l’île de Patmos, Jésus parla à Jean par une vision et dit ; ‘Je suis l’Alpha et l’Omega, le Commencement et la Fin’, Il n’a jamais dit être quelque chose entre les deux. Je suis l’Alpha et l’Omega, le Premier et le Dernier ! C’est ça ! Le Premier ministère et le dernier ministère, c’est le même ministère. Le Premier Message et le dernier Message, c’est la même chose.’’

 

Le Chef-d’œuvre 172. L’Alpha et l’Omega est le même. Il a dit : « Je suis l’Alpha et l’Omega. » Il n’a jamais dit être quelque chose entre les deux, « Je suis  l’Alpha et l’Omega, le Premier et le Dernier. » C’est ça. Le premier ministère et le dernier ministère est le même. Le premier Message et le second… dernier Message, c’est la même chose. «Je suis…  J’étais dans l’Alpha, je suis dans l’Omega »  « Il y aura un jour qui ne sera appelé ni jour ni nuit, mais au temps du soir, il y aura de la Lumière. » Voyez ? L’Alpha et l’Omega ; c’est devenu le premier et le dernier. Oh, la la ! Frères, nous pourrions rester une – des heures là-dessus.

 

Quel était alors le premier Message ? Car si nous connaissons ce qu’était le premier Message, nous connaîtrons alors ce que devra être le dernier message. Les gens ont débattu  cette question pendant plus de 2000 ans. Qu’était le Message du premier âge ? Une fois encore, dans le livre des Ages de l’Eglise, nous lisons : « Paul était le Messager du premier âge ? Paul était le premier Messager. Souvenez-vous, Paul vint à la fin de l’Age. Tous les Messagers viennent à la fin de l’Age. Ainsi, la question demeure donc: « Quel était le Message de Paul ? » Pour trouver la réponse, prenons le témoignage de Paul Lui-même dans le livre des Actes. Là, il nous que la Colonne de Feu vint à lui et qu’il entendit la Voix de Jésus qui parla disant : ‘‘Je te suis apparu pour t’établir ministre et témoin des choses que tu a vues (Le retour de la Colonne de Feu sur la terre) et de celles pour lesquelles je t’apparaîtrai [Voir Actes Chapitre 26].’’

 

Nous voyons donc que le Message de Paul était de proclamer que Jésus-Christ n’était pas seulement ressuscité d’entre les morts, mais que l’Esprit qui était en Lui, était revenu de nouveau sous la forme de la Colonne de Feu. Frère Branham a dit : « Combien savent-ils qu’aujourd’hui Jésus est la Colonne de Feu qui suivait les enfants d’Israël ? Je viens de Dieu et Je vais à Dieu. Est-ce bien là ce qu’Il a dit ? Lorsque Paul Le rencontra en route vers Damas, Qu’était-Il ? La Grande Lumière ! La Colonne de Feu ! Il est le même aujourd’hui ! Le Saint-Esprit de Dieu ! Le corps de Jésus est assis à la droite de Dieu sur Son trône au ciel, mais Son Esprit est ici sur la terre, accomplissant et achevant Son œuvre. Ce même Esprit qui était dans cet Ange qui avait vécu dans le Corps de Jésus-Christ, est le même Esprit qui était dans l’Ange qui était descendu à Sodome et Gomorrhe. Le croyez-vous ? Le même que Celui qui accompagnait les enfants d’Israël, le même Dieu ! »

 

Une fois encore, dans [LE TEMPS ET LE SIGNE DE L’UNION] pp. 97, Il a dit :« Jamais auparavant, depuis le premier âge de l’église ; la Colonne de Feu n’était jamais au milieu des gens. Jamais auparavant, depuis le premier Age de l’église ; on n’avait jamais vu des choses qu’on voit aujourd’hui. Et ceci a seulement été rendu possible quand Dieu a envoyé les Sept Sceaux et nous a donné un signe par cela, et a envoyé Sept Anges depuis le ciel, et est venu pour rassembler cette Parole qui était éparpillée dans ces dénominations et Il a rattaché cela de nouveau à la Parole, afin de faire descendre Son Saint-Esprit. »

 

Maintenant, ces déclarations doivent assurément nous inciter à nous poser quelques questions. Par exemple, pourquoi frère Branham dirait-il : « Afin de faire descendre Son Saint-Esprit » si le Saint-Esprit a toujours été ici pendant tous les Sept Ages de l’Eglise ? Encore une fois, pourquoi frère Branham dirait-t-il : ‘’Mon ministère, C’est de Le faire connaître, Lui, qu’Il est ici’’  si Lui, (La Présence de Dieu), a toujours été ici tout le temps ? En effet, frère Branham a aussi dit : « Après environ 2000 ans, Il nous a visité de nouveau. » Pourquoi dirait-il pareille chose à moins qu’Il n’ait pas été ici pendant les deux mille ans passés de la même manière qu’Il est ici maintenant ?

 

Maintenant, si vous regardez le Message avec la lueur d’un autre jour, vous allez dire qu’il parlait du Jésus d'il y a 2000 ans et votre pensée se représentera le Corps qui a des cicatrices de clous. Mais, si nous avons dit de ne pas regarder en arrière, et de ne pas regarder en avant, mais de regarder ce que Dieu est en train de faire maintenant même, alors tous ces titres du message indiqueront une seule chose. Il est ici, l’Alpha et devenu l’Omega. Celui qui était apparu à Paul dans le premier âge est revenu de nouveau dans ce dernier âge pour achever Son œuvre. Dans [Le Message de Grâce] pg. 30, il a dit : « Il n’y a qu’une seule différence entre Celui qui est ici ce matin et Celui qui était au milieu des gens en Galilée : c’est Son propre corps de chair, Son Corps Corporel

 

En effet, frère Branham a dit, dans [Encore Une Fois Seigneur] pp 52 « L’homme est toujours en train de penser à ce Dieu a fait dans le passé, et regarde  à ce que Dieu fera dans le futur, mais il ne prête pas attention à ce que Dieu est en train de faire. » Et il a aussi dit dans sa lettre audio à frère Vayle : « S’ils ne le voient qu’au temps passé, il n’y a pas d’espérance pour l’église. L’église doit le voir au temps présent. C’est pourquoi Dieu envoie Son prophète pour manifester le temps présent de cela. » Et Il a également dit dans le Message [Les Faux Oints] pp 219 : «  JE SUIS m’a envoyé. » JE SUIS, non pas J’étais ou Je serai, JE SUIS, au temps présent, la Parole maintenant. Non pas la Parole qui était ou la Parole qui viendra, la Parole qui est maintenant… » et ensuite, il a dit au pp. 233 :  « Car il est impossible que ceux qui ont une fois été éclairés et qui n’ont pas continué à avancer avec la Parole au fur et à mesure qu’elle S’est accomplie… Ils sont morts, finis. » C’est pour cette raison qu’il est si important de comprendre le principe de l’Alpha et l’Omega que frère Branham a établi pour nous. Il a dit que c’était ça le tout premier principe qu’il avait appris en tant que chrétien. Ce que Dieu a fait dans le premier âge, Il est obligé de le faire dans le dernier âge. Par conséquent, si nous pouvons regarder à ce que Dieu avait fait dans le premier âge sous la Colonne de Feu dans le ministère de Paul et la manière dont Il l’avait fait, nous verrons alors ce qu’Il a fait sous la même Colonne de Feu dans le ministère de William Branham dans cette dernière heure, et ce qu’Il continue à faire après que frère Branham a quitté la scène.

 

Souvenez-vous qu’il nous a enseigné qu’il y avait Trois Exodes et que tous les trois étaient sous la Colonne de Feu,  sous la conduite d’un Prophète confirmé. Moïse, Paul et William Branham. Et comme vous pouvez le remarquer, les gens ont manqué le but entier de l’Exode de ce dernier temps.

 

DIEU DEVOILE 64-0614M 297 (pp 295-302) Remarquez, la même Colonne de Feu qui a envoyé Moïse, la même Colonne de Feu qui était sur Moïse, lequel a écrit la Bible ; la même Colonne de Feu que Paul a rencontrée, quand il était en route vers Damas. Et Paul a écrit le Nouveau Testament. Souvenez-vous, Matthieu, Marc, Luc et Jean, ils ont seulement écrit ce qu’ils ont vu ; mais Paul a eu la révélation. Il  L’a fait ressortir, car il avait rencontré la Colonne de Feu, lui-même. Et, pensez-y, la même… Joseph,  là, tous les autres ont écrit ce qui s’était passé, chacun a écrit, à l’époque. Mais quand Moïse est venu, il avait la révélation. Il avait rencontré la Colonne de Feu, et il a été révélé à Moïse ce qu’il en est de la Genèse. Il a écrit les quatre premiers livres de la Bible, Moïse l’a fait. Pas vrai ? En effet, il avait rencontré Dieu, sous la forme de la Colonne de Feu, voilé dans une Colonne de Feu. Quand Paul L’a rencontré, en route …Les disciples ont seulement écrit ce qu’ils L’ont vu faire, mais Moïse a eu la révélation ; Il est allé en Egypte, il y est resté trois ans pour étudier, et il a vu que le Dieu de l’Ancien Testament était le Jésus du Nouveau : La Révélation !  ‘‘ Je n’ai pas désobéi à la vision Céleste.’’ C’est exact. Exact ! Et, pensez-y ! La même Colonne de Feu qui est descendue sur ces hommes qui ont écrit la Bible, c’est la même Colonne de Feu qui est ici aujourd’hui, en train d’interpréter la Bible. Amen ! Comme nous L’en remercions ! La même ! Quelle consolation ! Quelle identification ! Je suis tellement heureux d’être identifié à cela, je ne sais pas quoi faire ! Je préfère être identifié avec Cela, plutôt qu’avec tous les baptistes, méthodistes, presbytériens, luthériens, et tous les autres. Identifié à cette Parole où se trouve la Gloire de la Shekinah et la révélation !  La Colonne de Feu, qui apparaît visiblement au milieu de nous, identifiant le Message comme vrai, tout comme Il l’avait fait sur le Mont Sinaï. Souvenez-vous, avant que le Message véritable soit apporté, Moïse avait prêché et il les avait conduits hors d’Egypte ; mais là, avant que les vrais commandements soient prescrits (que les Sceaux soient apportés), Dieu est descendu devant les gens et Il a prouvé que Moïse avait été envoyé par Lui (pas vrai ?) ; dans une Colonne de Feu, que Moïse dit avoir vue dans un buisson, et qui lui avait parlé. Oh ! En ces derniers jours, de voir cette même Colonne de Feu, en plein là, au milieu de nous, qui prononce la même Parole ; non seulement ça, mais qui L’interprète, en La manifestant, et en prouvant qu’Elle est la Vérité. Donc, aucun moyen de ne pas croire, à moins que ce soit volontairement qu’ils veillent le faire. Et, dans ce cas : ‘‘Pour celui qui pèche volontairement, après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour le péché.’’ Remarquez, la même Colonne de Feu qui a été envoyé à Moïse et à Paul, lesquels ont écrit la Bible, est maintenant envoyée pour La révéler. 

   

Frère Branham s’inquiétait de ce que les gens ne reconnaissaient pas ce que Dieu faisait au milieu d’eux, mais qu’ils attendaient la Seconde Venue et regardaient en arrière à la lueur pentecôtiste d’un autre âge et ils manquaient de reconnaître la Présence même de Dieu au milieu d’eux, comme nous l’avons déjà expliqué. Si vous avez bonne mémoire, vous vous souviendrez que, lorsque frère Branham fut enlevé au-delà du rideau de temps, il lui a été dit que, Lui et Son message, seraient jugés. Et il  a posé la question : « Paul et Son Message, seront-ils jugés ? » Et l’ange répondit : « Oui. » Alors Frère Branham a dit : « J’ai uniquement prêché ce que Paul a prêché », et tous ces gens qui regardaient ont dit : « Nous comptons sur cela, frère Branham. » Maintenant, comme Paul l’a dit, dans [Galates 1 : 8] : « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange (ou messager) du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! » Le Message de frère Branham, pour nous dans cette heure, devait donc être le même Message d’Exode. En effet, dans [2 Thes. 1 : 10], Paul nous dit qu’il y a un jour qui vient où Christ viendra dans une manière dans laquelle il sera glorifié dans Ses saints, car il dit : Son Evangile (celui de Paul) sera cru en ce jour-là. Par conséquent, nous voyons ici que ce jour-là et ce Message-là, c’est le Message de William Branham aujourd’hui.

 

Maintenant, en continuant avec cette pensée sur l’Alpha et l’Omega, nous lisons dans [Luc chapitre 4] concernant le commencement du Ministre de Jésus Lui-même dans le premier âge : « Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de Lui jusqu’à un moment favorable. Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous. Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans le temple et il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur »

 

Maintenant, vous remarquerez, à cet endroit, l’écriture nous dit qu’il ferma le livre et le  remit, et dit : « Aujourd’hui cette Parole de l’écriture que vous venez d’entendre est accomplie. »  Remarquez, Jésus n’a jamais continué de lire la suite de l’Ecriture, là où il est écrit : « Pour proclamer une année de grâce du Seigneur, et un jour de vengeance de notre Dieu. » Remarquez comment la première partie de cette écriture appartenait à Sa première venue,  mais que la seconde partie appartient uniquement à Sa seconde Venue et c’est pourquoi, il ne pouvait peut-être pas la lire. Il s’arrêta et dit : « Aujourd’hui cette parole de l’écriture que, vous venez d’entendre, est accomplie» 2000 ans séparés par une virgule !

 

En faisant référence à la présence de Christ parmi nous, frère Branham a dit : « J’ai lu l’Ecriture avec une douzaine de preuves ou plus, montrant que nous vivons aux derniers jours, la génération qui verra Jésus-Christ revenir sur la terre, et je vous dis ce soir, une fois de plus ! Aujourd’hui cette écriture est accomplie devant vos yeux. » Une fois encore, nous entendons frère Branham dire dans le Message Jéhovah Jireh pp 174, « L’Apparition de Christ et ensuite, la venue de Christ. Ce sont deux choses complément différentes, l’Apparition et la Venue. Il est en train d’apparaître maintenant, oeuvrant avec nous, sous la forme du Saint-Esprit, la rendant tout  à fait parfaite ; l’église. Il doit le faire. » Et c’est ainsi que nous devons nous poser la question, si Dieu est venu dans ce que frère Branham et l’Ecriture appellent une Apparition, de quelle manière perfectionne-t-il l’Eglise, comme il le dit ici ? Et naturellement, nous voyons dans la Parole de Dieu que la Parole de Dieu perfectionne l’église ou l’Epouse.  Ainsi, c’est sous la forme de la Parole que la perfection vient. Et quand ce qui est parfait sera venu, alors ce qui est partiel devra disparaître. Et frère Branham, en le citant dans le livre de COD, 1005-56, il a dit : « Quand ce qui est parfait… et nous avons aujourd’hui, avec l’aide de Dieu, l’interprétation parfaite de la Parole, avec la Confirmation Divine. » Puis plu tard, dans la même série de Questions et Réponses, il a dit : « Quand ce qui est parfait sera révélé ! » Et puis, il a dit : « Y a-t-il quoi que ce soit de parfait si ce n’est Dieu ? » Et ensuite, il a dit : « Et la Parole est toujours Dieu. » Ainsi, nous pouvons voir encore une fois qu’il s’attelait à amener les gens à voir que Dieu, sous la forme de la Parole, est revenu au milieu de nous. Et c’est la raison pour laquelle  il a dit, ne regardez pas au passé, et ne regardez pas au futur, mais regardez à ce que Dieu est en train de faire maintenant.

 

Or, nous savons que nous ne pouvons pas  adorer Dieu sans la Révélation. Mais qu’en est-il si notre révélation est une fausse révélation? Dans [Romains 12], il nous est dit que nous recevons notre transformation par le renouvellement de nos pensées. Ainsi, nous voyons que nous dépendons d’une Parole pour qu’Elle nous donne un changement du corps. Tout [I Thessaloniciens 4: 15-17] ne traite que de cela. Le Seigneur Lui-même descend avec un Cri qui est le Message qui nous prépare pour un enlèvement. Frère Branham nous a dit que quand la cellule-Parole est ajoutée à la cellule-Parole, cela formera un corps-Parole. ‘‘Et si vous avez été prédestinés à cette Parole dès le début de la terre, chaque  Parole se placera exactement sur la Parole. Comme une cellule humaine ne peut pas être une cellule humaine, avec à côté une cellule de chien et à côté une cellule de chat; il faut que ce soit des cellules humaines. Mais il faut d’abord commencer par une cellule. Si c’est vrai, dites : ’ ‘‘Amen.’’ [L’assemblée dit : ‘‘Amen!’’ -- N.D.E.] Eh bien, si c’est une cellule de la Parole au départ, alors les autres cellules de la Parole sont destinées à en faire un corps complet.’’

 

En d’autres termes donc,  quand la Parole est ajoutée à la Parole, à la Parole, ça prendra le contrôle de chaque fibre de nos corps. Ainsi nous dépendons sur cet empilement de la Parole pour prendre le contrôle de chaque fibre de nos corps, afin d’obtenir notre changement. Mais qu’en est-il si notre pensée est renouvelée par une compréhension erronée ? Par une parole corruptible plutôt que par Celle incorruptible ? Notre changement ne sera-t-il pas corruptible ? C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’avoir une Parole manifestée qui est confirmée par Dieu qu’elle est incorruptible. [I Pierre 1 : 23] nous dit : « Puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu. » Ainsi, nous voyons ici qu’une personne peut naître de nouveau d’une semence corruptible. Et nous savons que [Marc 4 & Luc 8] nous disent que la Parole est une semence qu’un semeur a semée. Mais il nous est dit que deux semeurs sont allés semer la semence ou la Parole. Le Fils de l’Homme et le Diable. Ainsi donc, l’Un a semé la semence-Parole parfaite et l’autre la semence-parole corruptible. Et ce mot corruptible vient d’un mot grec phtartos dont la racine est phtheiro qui signifie quelque chose qui susceptible de pourrir ou de périr car étant condamné à mourir et ç’a trait au « retrait de la Vie. »

 

Sans le Cri, il n’y aura pas de changement de pensée, et par conséquent, il ne pourrait y avoir de changement de corps, et par conséquent, il ne pourrait y avoir ni une résurrection des morts ni un enlèvement. Ainsi le cri met la chose entière en mouvement. Jésus a dit : « ‘Tel un homme pense dans son cœur, tel il est’ ; et c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.» Ainsi donc, si Dieu descend Lui-même avec un Cri, ceci ne peut être qu’une révélation de Sa propre personne.

 

Et c’est exactement comme ça que nous recevons notre changement. Dans [I Jean 3 : 2], l’écriture nous dit : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que lorsque cela sera manifesté [La version anglaise dit : lorsqu’Il apparaîtra] (A son Apparition), nous serons semblables à Lui, parce que nous Le verrons tel qu’Il est. [La version anglaise dit : tel qu’Il est réellement]. Ainsi, nous  voyons ici que nous recevons notre changement en Le Voyant, Lui, tel qu’Il est réellement. En effet, dans [Col 3 : 4] nous lisons : « Quand Christ, votre Vie paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec Lui dans la gloire. » Ainsi, nous voyons une fois encore qu’il faut Son Apparition pour manifester en nous qui nous sommes réellement. Cette Apparition contribue donc à notre changement. Le Voir, Lui, opère un changement en nous. Plus haut, nous avions cité frère Branham qui nous a dit que quand ce qui est parfait sera venu ; Et il nous a dit qu’Il est venu. C’est Dieu sous la forme de la Parole. Maintenant dans [I cor 13 : 12], il nous est dit : « Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors, nous verrons face à face, (Quand ? Quand Dieu viendra !), aujourd’hui  je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu. » Nous voyons aussi dans [2 Cor 3 : 18] que lorsque nous regardons dans le miroir de la Parole de Dieu, nous ne voyons que Christ, et que plus nous Le regardons, Lui, plus nous sommes transformés d’image en image et de Gloire en Gloire.

 

Ainsi, nous voyons que la Parole est ce qui opère notre changement et si nous devons recevoir un changement qui est incorruptible, cela ne peut venir que par une Parole qui est également incorruptible. C’est la raison pour laquelle il est si important que Dieu descende Lui-même. Frère Branham nous a dit que notre Elie de ce jour-ci, c’est Christ Lui-même. Il a dit : « Christ est le Messager de cet Age-ci. » Et comme nous le savons, Il nous a parlé par les lèvres de Ses prophètes. Ainsi, Dieu descend avec un Cri, lequel est un Message, qui est une révélation de Sa propre Personne. Tel Il est, tel Il parle. Ainsi, nous sommes enlevés, dans la révélation de Sa propre Personne, et ceci opère le changement. Dans [Ephésiens 1 : 7], Paul nous dit que Dieu enverra l’Esprit de sagesse et de Révélation, dans la connaissance de Sa propre Personne, pour que nous sachions qu’elle est espérance ou l’attente ardente de cet appel de Dieu. Frère Branham nous le précise dans la série [Les Soixante Dix Semaines de Daniel] pp. 67(68) ‘‘L’Esprit de sagesse entre dans l’Eglise, par la révélation du Saint-Esprit, Il fait entrer l’Eglise  et Il révèle le jour où nous vivons. Tout comme Gabriel est venu à—à Daniel, le Saint-Esprit vient à l’Eglise dans les derniers jours, pour révéler ces grandes choses sécrètes et profondes. Comprenez-vous maintenant ?’

 

Dans [I cor 1 : 4-10], nous voyons que Christ nous envoie une dispensation de Grâce spéciale, dont il est également question dans [Pierre 1 : 13], qui doit nous combler de richesses ou qui doit en quelque sorte faire ce que les fertilisants font aux autres semences ! Ça nous aidera à parvenir à la maturité en Lui, en toutes choses. Il nous dit que  c’est pour  nous aider, afin  qu’il ne nous manque aucun don spirituel,  ce qui est une capacité ou un entendement spirituel, afin que nous soyons à mesure de voir et d’apercevoir ce qui se passe au Dévoilement ou à la Révélation de Christ. Ainsi, nous voyons l’importance de Christ parmi nous, sous la forme du Saint-Esprit, Il apporte Sa Parole pour nous vivifier et pour changer nos corps mortels en des corps immortels. Nous découvrons également que la Parole produira une Epouse juste pour un Dieu Juste. Et le mot justice [en anglais : righteousness] vient d’un vieux mot anglais : right [droit, juste] – wise [sage]--ness [état ou condition d’être.] Ainsi donc, si nous sommes un peuple juste, c’est parce que nous sommes un peuple droitement sage ou un peuple avec la Parole correcte. Une fois encore. Il a dit : « Qui est parfait », si ce n’est Dieu ? Et qu’est Dieu, si ce n’est la Parole ? C’est [Jean 1 : 1]. Et nous voyons que c’est par cette même Parole que nous devons être changés et enlevés.

 

L’accent n’est plus mis sur le baptême, mais plutôt sur le Baptiseur  Lui-même. Paul, dans [Ephésiens 1 : 15-17], a parlé de l’Esprit de Sagesse qui vient sur ceux qui étaient déjà préparés par le baptême, aux versets [13-14]. Ainsi donc, nous voyons que le  Message que frère Branham a prêché en cette heure nous amène au-delà du baptême du Saint-Esprit, jusque dans la Présence du Baptiseur Lui-même, Qui est le Saint-Esprit. En effet, c’est la raison pour laquelle il y a tant d’opposition parmi les éléments pentecôtistes dans ce Message. Frère Branham nous a prévenu que cela arriverait dans  [Q&R SUR LE SAINT-ESPRIT] 59-1219 pg.19 [pg.25 pp.75], il a dit : « Maintenant, quand le Saint-Esprit vient et révèle la Vérité de quelque chose et la confirme par Sa Propre Présence et par Sa Parole, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les pentecôtistes disent : « Je suis d’accord avec cela » ! Il vous faut rester seul comme le fit Luther, comme le fit Wesley, comme le firent le reste d’entre eux. » 

 

J’espère que jusque là, vous pouvez voir clairement, par les écritures et par le prophète de Dieu  confirmé, que Christ est ici maintenant, d’une manière qu’Il ne l’a pas été depuis presque 2000 ans. Les quelques paragraphes qui suivent porteront sur les 11 raisons pour lesquelles Il est ici maintenant.

 

.1) Il est ici pour préparer un peuple préparé. [Luc 1:17, Ephésiens 1: 3 - 6, 17 - 21, 1 Jean 3: 1 - 3, 2 Cor 3: 18, Col 3: 4, 1 Cor 1: 4 - 10, 1 Pierre 1: 10 - 13, 23,]

 

2) Il est ici pour rassembler Ses élus et revendiquer Son héritage.    

[ Matthieu 3: 11 - 12, 13: 28 - 31, 41, 24: 31 Marc 13: 27, Luc 3: 17, Ephésiens 1: 10, 2 Thes 2: 1, ]

 

3) Il est ici pour épargner le juste de la mort. [ 2 Thes: 1 & 2, 13 ; 1 Pierre 1: 5,9,10.  La révélation du temps de la fin apportant le salut. 2 Peter 2: 12 - 13 pendant qu’ils fêtent avec vous. 3: 9, 1 Thes 5:9, 2 Thes 2: 13Tite 2: 11, Hébreux 2: 1 - 4, Hébreux 9: 28, ]

 

4) Il est ici pour épargner les Elus de la séduction. [Matt 24: 3 - 5, 11, 24, Marc 13: 5-6, Eph 1: 17-18, & 4: 14, 2 Thes: 1: 7 - 12, & 2: 2-3, 10 - 12, 2 Jean 8 - 10, 1 Jean 2: 19 - 20, 28, Luc 21: 8, 2 Tim 3: 13, Ap 13: 4 - 10, 14 - 16, 19: 20, Matt 13: 1- 17, Marc 4: 11 - 12, Luc 8:10, 1 Tim 4: 1 - 2, 2 Tim 3: 1 - 9, 4: 3-4 & 8]

 

5) Il est ici pour sceller les Vierges sages. [Matt 25: 1-13, Ephésiens 1: 13 - 18, & 4: 30, 1 Pierre 1: 3 - 7]. Celles qui sont prédestinées à réussir au test de la Foi du temps de la fin (La Foi est une révélation, il n’y a qu’une seule Foi, la Révélation, la Révélation de Jésus-Christ, Celles-ci qui sont predestinées à réussir au test « La Divinité, etc.», mais celles qui sont déchues de La Foi, LA Révélation de Jésus-Christ, elles sont reprouvées concernant LA Foi, La Révélation.

 

6) Il est ici pour séparer l’ivraie du blé. [Matt: 3:11-12, 7: 15-23, 13: 24-30, 36-43, 47-49, 25:1-11, 2 Thes 1: 7 - 12, 2: 3, 10 - 12, 1 Tim 4: 1, Hébreux 6, 1 Jean 2: 19 - 21, 28, 2  les groupes, Luc 17: 26 - 37, 2 Cor 4: 3-6, 11: 1-4, Gal 1: 6, 2 Tim 3: 1 - 9, 4: 3-4, 8 ]

 

7) Il est ici pour ressusciter les morts.   [1 Thes 4: 15 - 18, 1 Cor 15:tout le chapitre,   Ephésiens 1: 17 - 23, Gal 2: 1, Actes 1: 9-11, Matt 27: 51-53, Col 3: 4, Deut 30:3, Luc 20: 36 les fils de la résurrection, Jean 11: 24-25, Actes 24: 15, 21, Rom 6: 5, Phil 3: 10-11, 2 Tim 2: 18, Ap 20: 5]

 

8) Il est ici pour transformer les vivants. [1 Thes 4:15-18, I Cor 15: tout le chapitre, 2 Jean 3: 1 - 3, 2 Cor 3: 18, Romains 12: 1-2, Col 3: 4, 1 Cor 13: 9 - 12, 2 Thes 1: 7, 10-12, Actes 3: 19-21, 1 Pierre 1: 7 -9, 13, 2 Pierre 1: 1-4, 10-12, 1 Cor 1: 4 - 10, Matt 24: 30 ]

 

9) Il est ici pour nous mettre dans un enlèvement. [1 Thes 4: 15-18,] Voir aussi la transformation et le changement.

 

10) Il est ici pour glorifier Ses saints.  [2 Thes 1: 7, 10-12, 2: 14, 2 Cor 3: 9-10, 18, 4:6, 1 Jean 3: 1-3, 1 Cor 1: 4-10, 13: 9-12, Romains 12: 1-2, Matt 16: 27, 24:30, 25: 31, Luc 2: 32, 21: 27, Jean 17: 5, 22, 24, Actes 22: 11, Romains 5: 2, 8: 18, 9:4,23, 1 Cor 2: 7, 15:43, Eph 1: 14, 17-18, Phil 4: 19, 1 Pierre 1: 7, 8,11,21, 4: 13-14, 5: 1, 4, 10, 5: 10-11, Col 1: 27 Pourquoi doit-il y avoir cette espérance de la Gloire ? 3: 4, 1 Thes 2: 12, 1 Tim 3: 16, Héb 1: 3, 2: 7,9,10, Jude 1: 24]

 

11) Il ici pour juger les vivants et les morts (jugement d’enquête). Un Juge ! [Ap 3: 14-21, Jacques 5: 7-9, Jean 12: 48, Matt 3: 12, 7: 15-23, 13: 24-30, 36-43, 47-49, 25: 1-11, 2: Thes 1: 7-10]

 

 

Maintenant, Il y a beaucoup de problèmes qui se sont posés à cause de certaines personnes qui essayent d’enseigner ce Message de l’Apparition de Christ sans réellement le comprendre. Il en est résulté beaucoup de doctrines fanatiques  qui ont été superposées et qui ont causé beaucoup de désarroi parmi les croyants du Message. Les questions suivantes devraient aider à calmer certains de ces problèmes qui se sont posés à cause d’une compréhension erronée.

 

[QUESTION] Des gens ont dit que la seconde venue est en train d’avoir lieu maintenant même. Est-ce vrai ?

 

[REPONSE] Oui, mais peut-être, non ! Ce qui est en train de se produire maintenant, c’est l’Apparition, au sujet de laquelle frère Branham a dit : « C’est un signe de Sa Venue. » Frère Branham a dit dans les Sept Sceaux pg. 308 (français pg 310 pp 210) : ‘’La première venue de Christ, en tant que mortel. Il vient trois fois. Christ est en trois. Voyez? (Regardez comment Il vient; lui, c’est en quatre.) Observez Christ. A Sa première Venue, Il est venu en tant que mortel, pour verser Son sang et mourir. Pas vrai? Ça, c’est pour Sa première Venue. La  deuxième venue, c’est l’enlèvement; nous Le rencontrons dans les airs, immortel. A Sa troisième Venue, Il est le Dieu incarné. (Amen! Oui!) Dieu, Emmanuel ; pour régner sur la terre ! C’est exact, trois seulement…’’

 

Il vient trois fois. Christ est en trois. Ainsi, la seconde Venue doit en elle-même être comme était Sa première Venue, et la troisième Venue le sera aussi et c’est dans Son corps physique. En d’autres termes, Il viendra dans une manifestation physique, exactement comme Il le fit à Sa première venue. Remarquez le type dans Genèse 18, quand « Elohim » apparaît à Abraham. Le signe du discernement est opéré. Puis, après la brûlure, le fils promis vient sur la terre. Luc 17 : 30 dit que ceci doit se répéter. Cependant, beaucoup d’écritures que nous avons associées à la seconde venue se référent en réalité à Son Apparition, qui est indispensable au véritable accomplissement de la Seconde Venue de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Remarquez qu’à la première venue, il vient sur la terre en tant que mortel ; Il est sur la terre au moment où Dieu descend du Ciel comme une Colombe et L’incarne sur la terre. Ensuite, Dieu Le quitte à Gethsemané, pour mourir comme un mortel. A Sa Seconde Venue, Dieu est sur la terre, étant descendu avec un Cri (Le Message), une Voix (La Résurrection), et une Trompette (l’enlèvement) [1 Thes 4 : 13-18]. Tout ceci, en préparation pour la rencontre dans les airs. [ [VOIR LE SERMON SUR L’ENLEVEMENT]. Jésus (le Corps) est au ciel. Alors que Dieu rassemble Son Epouse [2 Thes2 : 1] et l’enlève pour rencontrer Jésus dans les airs, Il l’amène  là-haut, comme Il le fit pour les Apôtres, sur la Montagne de la Transfiguration, et S’incarne dans Jésus de nouveau ; Mais cette fois-ci, nous Le rencontrerons à mi-chemin, entre le ciel et la terre [Matthieu 17 : 1-2.] A Sa troisième Venue, qui est Sa  dernière Venue, Il descend ensuite du ciel, étant déjà le Dieu incarné [Apocalypse 19 & 20.]

 

[QUESTION]  Vous dites : ‘‘Il doit revenir sous une forme physique comme il le fit pour la première fois.’’  Si ceci est vrai,  que nous disait Paul dans  [II Cor 5 : 16] lorqu’il a dit : « Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair ; et si nous avons connu  Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière » ?

 

[REPONSE]  Souvenez-vous des disciples en route vers Emmaüs ? Egalement, lorsque Jésus apparut à Pierre et aux Frères qui pêchaient ? Ces apparitions, qu’ont-elles en commun ? La Bible nous dit qu’ils n’ont pas reconnu Jésus. Mais qu’ensuite, Il a fait quelque chose qui L’a rendu manifeste dans Son vrai Caractère. Il avait brisé le pain d’une manière  donnée. Maintenant aujourd’hui, Il est venu et Il a brisé le pain de Vie d’une manière propre à Lui. Mais nombreux L’ont manqué parce qu’il n’est pas venu à leur manière.

 

 Si vous prêtez attention, plus bas, aux versets [18-21], Paul parle d’une relation, qui existe, non pas avec une personne que l’on  ne connaît que vaguement, mais au contraire, c’est un ministère qui nous été donné, qui nous réconcilie avec Lui-même. Maintenant, ce ministère de la réconciliation est nécessaire parce que nous avons été séparés de Lui. Le mot réconcilier vient de deux mots « Re » : un préfixe qui signifie (de nouveau ou encore), et le mot « concilier »  qui signifie (assembler, unir,)  Ceci est donc un ministère de la Parole, qui va nous unir ou nous rassembler de nouveau. Cette Parole de réconciliation nous place donc dans une position d’Ambassadeurs, comme nous le voyons au Verset [20].

 

Ainsi, en tant qu’ambassadeurs, nous représentons notre Souverain alors que nous résidons dans une terre étrangère ; Ainsi, nous sommes séparés de Celui que nous représentons.  Par conséquent, c’est une Parole de réconciliation parce que le réconciliateur Lui-même n’est pas présent. Ainsi, par la Parole, nous sommes amenés à une relation avec notre Souverain. Comme à Sa première Venue, nous avons une réconciliation de l’homme à Dieu ou (la Parole). Dieu a utilisé Jésus (la manifestation complète de Sa Parole) pour ramener l’homme à Sa Parole. Maintenant, Il est venu en tant que Parole (Logos) pour nous rassembler ou nous unir avec la complète manifestation de Sa Parole, c’est à dire Jésus. Quand Jésus était ici dans la chair  à Sa première venue, personne ne L’avait connu,  Lui, ni Celui qu’Il représentait, en regardant cette chair. Des Grecs avaient entendu que Dieu était descendu et ils sont allés Le rencontrer, mais quand ils n’ont vu qu’un homme, ils sont repartis découragés.

 

 La Bible nous dit qu’après Sa résurrection, Il apparut à plusieurs. Si  vous voulez le noter, à plusieurs occasions, Il n’était pas identifiable dans la chair, c’était ce qu’Il disait qui leur faisaient remarquer que « Cet homme était le Christ. » S’ils ne L’ont pas connu selon la chair en ce temps-là, comment se pourra-t-il  qu’ils Le connaissent par Sa chair aujourd’hui ? « Tel pense un homme dans son cœur, tel il est. », et « c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle .» Ainsi, nous connaissons réellement un homme, non par sa chair, mais plutôt par ce qu’il dit, car c’est ce qui rend témoignage à ce qu’il est, et c’est ce qu’il représente.  Ainsi, nous ne connaissons, et nous ne connaîtrons pas Jésus selon la chair, mais par une description parfaite de la Parole. Après tout, Il est la Parole.  En effet, Il est la manifestation complète et l’interprétation parfaite de la Parole. 

  

[QUESTION] Etes-vous donc en train de dire qu’à moins qu’il nous soit donné, d’une manière ou d’une autre, une   nette description par la Parole de Christ, nous n’allions réellement pas Le reconnaître, s’Il devait se rendre visible dans la chair ?

 

[REPONSE] Tout à fait. Le ministère de Son Apparition ne traite que de cela. Dieu est descendu sous la forme du Logos pour Se révéler ou Se dévoiler Lui-même à nous. Dans ce ministère, Il doit, étant l’Esprit de Vérité, nous conduire dans toute la vérité. Il est l’Esprit de Sagesse et de Révélation qui nous donne La Connaissance de Sa propre Personne. N’eût était ce ministère, nous ne serions pas enlevés, car nous ne serions même pas au courant du jour ou de la saison de l’enlèvement ; Et par conséquent, nous ne  serions pas prêts pour un si grand événement. Nous serions toujours accrocher à nos propres  idées de ce qui doit arriver et nous allions assurément le manquer. Permettez-moi de faire usage d’une illustration pour faire comprendre mon idée. Eliezer a été envoyé pour amener à la maison une épouse pour le fils promis, Isaac. Il a rencontré au puits une femme qui l’avait reçu, lui et son ministère. Par la parole, il parvint à lui parler de cet époux qui l’avait envoyé pour la ramener vers lui. Plus il lui parlait de l’époux, plus elle brûlait du désir de le rencontrait. Par la parole ensuite, elle reçut cette promesse et fut enlevée pour aller rencontrer son fiancé, car lorsqu’ils arrivèrent, elle descendit du chameau et courut se jeter dans ses bras qui l’attendaient. Or elle était une femme vertueuse, et une femme ne conserve plus sa vertu si elle va se jeter dans les bras d’un homme complètement étranger. Elle serait  donc vraiment hors de son caractère si elle faisait cela, si elle ne le connaissait pas avant qu’elle ne le rencontre dans la chair.

 

[QUESTION] Etes-vous donc en train de dire que l’Apparition est une introduction à Sa venue. Et que sans elle, nous serions toujours en train de nous demander comment, quand, où, par quel, etc.

 

[REPONSE] Oui, vous êtes très perspicace. L’Apparition est cette portion de temps ou une saison ou  une saison d’époque pendant laquelle nous sommes introduit dans un état transitoire, un enlèvement. C’est une saison pendant laquelle, après la  sortie d’Egypte, pour ainsi dire, ils devaient arriver à un point où leur sortie se transforma en une entrée. Sortir de l’Egypte n’était pas suffisant. Ils devaient entrer. Il fallait donc le Saint-Esprit, sous la forme de la Colonne de Feu, pour les introduire dans le pays de la promesse. De même que le ministère de Jean Baptiste avait préparé la première Venue, ainsi le ministère d’Elie dans notre jour devait pareillement préparer la Seconde Venue de Christ. Une introduction. Le ministère de Jean n’était pas la Venue, mais la Venue de Christ était subséquente à cela.

 

[QUESTION] Vous dites donc qu’il y a une différence entre l’apparition et la venue.

 

 

[REPONSE] Oui, Frère Branham l’a dit à beaucoup d’endroits, par exemple dans le Message [L’EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN]  62-0609 50-030  Il a dit : ‘‘Maintenant, nous avons déjà vu et nous rendons témoignage de l’apparition du Seigneur. Maintenant, souvenez-vous, apparition et venue, ce sont deux mots différents : apparaître et ensuite venir. Maintenant, c’est l’apparition ; Il est déjà apparu dans ces derniers jours, ici même avec nous, dans ces quelques derniers jours. Maintenant, ça, c’est un signe de ‘‘Sa Venue.’’

 

 

Remarquez qu’il nous a avertis  de nous souvenir que ce sont deux mots différents et deux évènements différents. Il a dit que c’est un signe de Sa venue. Souvenez-vous de la parabole du voleur, si le bonhomme savait à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas accepté que sa maison soit forcée. Le signe de l’apparition est un signe donné,  montrant qu’une saison d’époque est en cours ou en marche. Mais souvenez-vous, ce n’est qu’un signe, ce n’est pas l’évènement lui-même.

 

[QUESTION] Eh bien, si notre Seigneur Lui-même est ici sous la forme d’une Colonne de Feu ou, dirons-nous, en tant que Logos, de quoi aurions-nous encore besoin ? Quoi d’autre le corps véritable d’un homme pourra-t-il nous ajouter ?

 

 [REPONSE] Avant tout, nous avons deux questions ici. Prenons d’abord la dernière. Vous demandez : ‘‘Quoi d’autre le corps de Jésus pourra-t-il ajouter ?’’ Apparemment, vous êtes au courant que nous recevons notre changement dans la période du Cri, de la Voix, et de la trompette, qui sont les trois étapes de l’enlèvement. Ceci est vrai. Cependant, le Septième Sceau continue jusque dans l’éternité, comme un dévoilement continuel  ou comme  Frère Branham le présente, comme une chandelle romaine, une boule de feu monte et il en sort une autre et une  autre et cela continue, cela va en plein dans l’éternité. Maintenant, souvenez-vous également que nous sommes transformés de gloire en gloire et ainsi, la rencontre dans les airs est une gloire plus grande que l’apparition, et le souper des noces est une gloire plus grande que la rencontre dans les airs. La chose entière, c’est qu’une Parole est ajoutée à la Parole,  à la Parole  ou de Gloire en Gloire, en commençant par l’Apparition  et cela  s’imbriquera à la Seconde Venue. Le Millenium est une gloire qui dépasse de loin le Souper des Noces et la Nouvelle Jérusalem est une gloire qui dépasse de très loin le Millenium. 

     

Maintenant, la première question que nous avons choisie de répondre en dernier   lieu est :« Si Dieu, sous la forme de Logos ou de Colonne de Feu, est maintenant sur la Scène, quoi d’autre pourrai-je encore désirer. » Souvenez, Dieu était également sur la scène aux jours d’Abraham, et Abraham brûlait toujours du désir de voir son Fils promis. La promesse faite à Abraham n’était pas complète avant l’arrivée physique de Son Fils, Isaac.

 

Nous sommes encore sous la promesse comme nous n’avons  pas encore effectivement traversé le Jourdain. Dire :  «Si j’ai Son Logos, pourquoi aurai-je besoin du Corps physique ? » montre un manque de compréhension concernant le véritable corps de Jésus. Voici donc la vraie  question, et elle doit être répondue premièrement pour que nous puissions réellement apprécier cette grande révélation de ce que Dieu est en train de faire dans ces derniers jours. La révélation de la Divinité est une révélation qui est réellement mal comprise. Personne ne veut admettre qu’il ne comprend pas la Divinité, mais la réalité  est que très peu comprennent réellement. Toute la chrétienté est en majorité composée des trinitaires. Ils sont vraiment dans l’erreur. D’autre part, les unitaires, bien que peu  nombreux, ils sont plus proche, mais encore loin, dans la fausseté. Là où semble résider le problème, c’est de savoir que faire du Corps physique. Les trinitaires veulent déifier le corps et en faire une seconde personne dans la Divinité, alors que les unitaires veulent l’éliminer complètement et placent Son importance dans un sens historique uniquement,  (en d’autres termes, depuis qu’Il est sorti de Dieu et qu’Il est rentré à Dieu,  ils ont l’impression  que le corps ne sert plus à rien ou qu’il n’a plus d’importance dans l’économie de Dieu.) C’est un manque de compréhension qui avait fait que les Juifs tuent Jésus. La réponse à cette compréhension se trouve dans la Parole de Dieu. Dieu étant invisible, Il voulait montrer Son amour pour Ses enfants. Etant invisible, Il savait qu’ils auraient des difficultés à recevoir Son amour. Afin de montrer Son amour, il forma donc un corps dans lequel il pouvait exprimer extérieurement Son amour pour Ses Enfants. Le Dieu invisible est donc devenu visible. Autrement dit, Jésus-Christ est la pleine et complète interprétation de la pensée exprimée de Dieu. Dieu exprimé. La manifestation extérieure de Dieu. Chaque caractéristique, chaque attribut, chaque pensée, que Dieu a jamais eu, Il les forma dans le sperme et dans l’œuf et Il les plaça dans le sein de Marie. Alors que ce corps commença à croître, il prit le caractère complet et la plénitude complète de ce que Dieu avait dans Ses pensées au commencement. C’est pourquoi la Parole qui avait commencé comme une pensée devint un jour chair et le Fils de Dieu rend maintenant visible Son expression d’amour pour Ses enfants. Il peut maintenant recevoir notre amour de la manière que nous ne pouvions pas L’aimer en tant qu’Invisible. Cela donne une direction pour canaliser notre amour. Un point focal. Et puis, le corps de Jésus étant homme, Il est plus qu’un simple homme, c’est Dieu manifesté rendu visible. Ainsi, Celui Qui a créé ce corps est en train de rassembler une épouse à amener à ce corps et Il pense beaucoup à ce corps, Il l’incarnera de nouveau à la rencontre dans les airs.

 

[QUESTION] Ce que vous êtes donc en train de dire, c’est que notre pensée était complètement incorrecte pendant beaucoup d’âges, c’est pourquoi Dieu devait apparaître sur la scène une fois de plus pour redresser la confusion dans laquelle nous étions plongés et pour nous amener au point où nous pourrions vraiment recevoir Jésus comme notre Tête et notre Epoux.

 

[REPONSE] Oh la la ! Comme vous apprenez vite ! Oui, même à Sa première venue, Il cherchait une épouse, mais l’église n’était pas du tout dans la condition d’être réellement reçue comme épouse. Paul les a réprimandés, dans Galates, d’êtres retournés à la loi aussitôt qu’ils y sont sortis. Il fallait plus qu’un prophète pour ramener les cœurs des enfants à leur premier amour. Ça nécessitait le Dieu-Prophète Lui-même. Il avait besoin de nos cœurs et de nos pensées. Combien cela est-il ironique, que dans un âge où les femmes se battent pour avoir la liberté personnelle, qu’Il soit venu pour une Epouse qui lui a complètement, volontairement, et joyeusement abandonné tous ses droits. Elle est même arrivée au niveau de laisser tomber sa propre pensée. Un repos parfait à cause d’une confiance parfaite.

 

[QUESTION] Oh la la ! Quel magnifique portrait ! Vous êtes donc en train de dire qu’Il est ici pour veiller à ce qu’elle ne tombe pas comme tomba la première Eve.

 

[REPONSE] Correcte ! Alors  qu’elle plus consciente de Sa Présence, elle entre de plus en plus dans un état de repos. Elle lui fait complètement confiance pour l’amener dans un état de repos. Elle lui fait complètement confiance pour la faire entrer et pour accomplir chaque promesse qu’Il lui a faite. Dans le premier Exode, Moïse recommanda au peuple de ‘‘Rester tranquille et de voir le salut de Dieu.’’ Mais ils devinrent anxieux et voulurent quelque chose à faire eux-mêmes là-dedans. Ruth, un autre type de l’Epouse, il lui était dit par Boaz, son époux, de « se reposer jusqu’au matin. » Et dans ce troisième exode, il nous est également dit d’être au repos. Frère Branham nous a dit qu’il y a « une détente sous le septième Sceau. » Il dit : ‘‘nous devons  ‘Arrêter de faire et laisser Dieu faire.’’’

 

[QUESTION] Alors, qu’en est-il de gagner les âmes à Christ et de toutes ces choses qui ont été si importantes pour nous durant toutes ces années ? Où cela s’emboîte-il si nous devons être au repos ?

 

[REPONSE] Eh bien ! Voilà exactement la question. Jésus a dit : ‘‘Je ne fais rien à moins que le Père me l’ait montré premièrement.’’ Combien avons-nous souvent essayé de rendre un service à Dieu en dehors de Sa volonté ? Jésus a dit aux pharisiens qu’ils traverseraient des continents et des mers pour faire  un prosélyte, et que le résultat serait quelqu’un qui serait deux fois pire qu’un fils de la géhenne, qu’il ne l’était au commencement. Frère Branham a dit ‘‘L’Epouse aura l’Ainsi dit le Seigneur ou alors elle restera tranquille.’’ Elle doit ‘‘rester dans la présence du Fils pour mûrir.’’  Ainsi, si Dieu est vraiment dans cela, nous verrons clairement les résultats. Maintenant, souvenez-vous, les résultats, ce ne sont pas les nombres. Quels furent les résultats de Jésus lorsqu’Il est allé prêcher à ceux qui étaient totalement perdus ?

 

[QUESTION] Je commence à comprendre maintenant plus clairement que jamais auparavant. L’Epouse de cette dernière heure ne se préoccupe pas  d’essayer de se frayer un chemin pour  trouver faveur auprès de Dieu, elle sait qu’elle a déjà gagné Sa faveur, c’est pourquoi elle se repose dans ce qu’Il lui a déjà montré, comme c’était le cas pour Jésus lorsqu’Il était ici, dans la chair.

 

[REPONSE] Oui, elle L’aime tellement qu’elle  ne se préoccupe que de Lui  plaire. Comme le ferait toute bonne femme, son premier service est pour son mari. Elle ne s’intéresse pas à ce que font ses voisines. Elle devient alors à l’image parfaite de Jésus-Christ car c’est exactement ce qu’Il fit lorsqu’il était  ici sur la terre, dans la chair.

 

 

[QUESTION] Oh, je vois ! Et nous devons devenir à Son image avant que nous puissions quitter ce monde. Eh bien ! Comment cela se passe-t-il ? Je veux dire, comment le Saint-Esprit, qui est au milieu de nous, l’accomplira-t-il ?

 

[REPONSE] Frère Branham a dit : ‘‘L’attitude mentale correcte envers n’importe quelle promesse Divine de Dieu fera que ça s’accomplisse.’’ Ce ne sont pas les œuvres. Souvenez-vous, Dieu doit le montrer premièrement, ensuite votre attitude envers cela produira le résultat. Juste avant que les enfants d’Israël n’entre dans la terre promise, des consignes de dernière minute leurs étaient données. Il leur était dit de revendiquer chaque pas qu’ils faisaient, et que tout lieu qu’auraient foulé leurs pieds, leur serait donné. Assimilez cela à Abraham et vous remarquerez que Dieu leur avait premièrement donné la révélation du pays de la promesse. Il avait d’abord reçu la promesse, puis il commença à marcher vers elle. Chaque pas qu’Il faisait montrait extérieurement qu’il avait cru Dieu. Il l’avait ainsi reçu de Dieu et il re-offrait cela à Dieu. Le voyage était alors son offrande ou son sacrifice à Dieu. Chaque pas qu’il faisait vers le pays de la promesse devint alors une manifestation  de la parole promise de l’heure. Dans cette heure-ci également, l’Epouse devient la manifestation de sa révélation, la Parole qui devient chair. Alors qu’elle reçoit la révélation de l’enlèvement ou de l’apparition, elle est transformée par le renouvellement de sa pensée. Et ainsi, elle devient l’accomplissement de [2 Cor 3 : 18] qui déclare qu’elle est transformée de Gloire en Gloire, ce qui indique une transformation progressive venant d’une révélation progressive.

 

Dans Son Message, 182 J’AI ENTENDU, MAIS MAINTENANT JE VOIS 65-1127.2E, frère Branham a dit : « Maintenant, Il a promis qu’Il ferait cette même chose de nouveau, juste avant que le monde soit consumé, et que le monde soit dans une condition de Sodome. Le Nouveau Testament, le Prophète, le prophète de Dieu, le Prophète des prophètes, le Dieu de tous les prophètes, la plénitude de Dieu corporellement, Dieu manifesté dans une chair, le créateur, de la Genèse. Alléluia ! C’est Sa Parole ! Il a dit que cela arriverait ! Et nous voyons la condition de Sodome, nous voyons le monde dans cette condition, maintenant nous Le voyons, Lui, descendre et faire exactement ce qu’Il ferait. Maintenant, nous avons entendu parler de Lui, maintenant nous Le voyons ! « J’ai entendu parler de Toi de mes oreilles, maintenant je Te vois de mes yeux. » Amen ! Je Le vois de mes yeux ! « J’ai L’ai vu, Lui, de mes yeux. » Quelle l’heure serait-ce ! Quel temps serait-ce ! La confirmation de Sa parole ! Toujours, quand la Parole est confirmée, c’est Dieu qui parle dans Sa Parole, se rendant Lui-même visible afin que vous puissiez voir.

 

Veuillez adresser toute correspondance ainsi que vos questions et commentaires au sujet de ce site Internet à : briankocourek@yahoo.com